En lignes droites

22 septembre 2011

Couture en amateur : la fin.

Bon il serait peut-être temps de finir cette suite de posts sur ma jolie robe de princesse parce que ça fait un bout de temps qu'elle est terminée et remisée dans mon placard où elle occupe toute la place (problème logistique auquel je n'ai pas pensé avant de me lancer dans mes projets de couture...). Je profite donc de mon agitation pré-réunion de rentrée à la fac dans les nouveaux locaux de Clignancourt pour finir tout ça. Et je dis au passage que les administrations se foutent bien de l'existence des étudiants salariés quand ils changent sans préavis des horaires de cours de façon significative. Me voilà forcée à modifier mes disponibilités jusqu'à carrément changer de jours de repos, resigner un avenant à mon contrat et toute la paperasse accompagnante, et franchement, c'est agaçant.

Ma robe donc, puisque c'est le sujet principal théoriquement. Nous en étions resté aux manches et au corsage terminé. L'étape suivante a été de manipuler une plus grosse ampleur de tissu afin de s'attaquer aux jupes (jupe indépendante et surjupe ouverte sur le devant cousue au corsage). Je vous laisse imaginer la galère à se dépétrer dans 6m de tissu dans mon tout petit espace déjà bien encombré par la machine à coudre et la table à repasser. Fixation de plis comme indiqué sur le patron. Couture d'une fermeture éclair invisible. Rajout de pans pour élargir le corsage pour lequel je m'étais préalablement plantée dans les valeurs de couture. Puis épinglage puis couture de la dentelle sur les bords (dentelle à 7€ le mètre, autant dire que j'ai fait attention) et voilà! Passons les détails, voici les images.


P4280067P4280069P4260066P4280070

Et enfin, la robe finie!

Sans titre
(bon, la photo est vraiment pas bonne, prise tard un soir par une copine, je porte un pull blanc en dessous, sur mon balcon franchement pas contexte mais ça donne tout de même une idée de la réalisation).

Voilà, cette première réalisation de couture m'a bien enthousiasmée, c'est pourquoi entre temps j'ai réalisé mon costume médiéval plutôt historique pour les dernières médiévales de Provins.

Sans titre
Bon, ceci marque donc enfin pour l'instant la suite des posts Princesse Couture. Je ne sais pas quelle sera la masse de travail perso pour la fac cette année mais l'emploi du temps en lui-même paraît assez léger donc peut-être aurais-je le temps de me lancer dans d'autres projets. Et de toute façon, plus qu'un an et ensuite Le Mans!

Posté par oubiscuette à 03:20 - Commentaires [1] - Permalien [#]


23 mai 2011

Couture en amateur : les manches

Arg, j'ai pris mon temps, mais j'ai de nombreuses véridiques excuses. C'est bientôt les partiels, j'avais des répétitions pour les concerts avec le Choeur, concerts qui se sont très bien déroulés, merci, et je passais le concours de l'ITEMM pour 2012 et je vous annonce avec fierté et le regard tourné vers l'avenir que j'ai été reçue!!! Dans deux ans, j'intégre la formation CAP à temps plein Accordeur de Pianos.
Voilà, je suis bien contente et maintenant je peux me concentrer sur ma licence tranquillement.

Mais revenons au sujet principal des posts à venir, ma robe. Aujourd'hui, les manches.

La difficulté avec les manches a été de comprendre le sens de la doublure et de ne pas gâcher le bout de dentelle par de trop multiples décousages parce que bon, ça coûte cher.
Après avoir assemblé les deux parties de manches, piquage de la dentelle à l'extrémité après y a avoir inséréun fil de fronce pour qu'il soit bien à la mesure du tour de la manche. Par dessus, disposer la doublure (je passe là mes longues réflexions sur l'endroit ou l'envers) qui, une fois piquée et retournée, coincera le bord de la dentelle (vous comprendrez avec les photos ^^).
P4050059P4050063P4060060P4050062

Une fois ces deux manches terminées, il convient de les associer au corsage que vous connaissez déjà. Pour ce faire, installer des fils de fronce sur la partie supérieure de la manche pour que le diamètre corresponde à l'ouverture permise par le corsage déjà cousu.Bien ajuster en essayant d'éviter les plis et piquer.

P4070061P4070065P4090059P4070063

Voilà pour le corsage! La suite concerne les pièces de plus grande ampleur qui sont les jupes.

 

 

Posté par oubiscuette à 02:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 mai 2011

Couture en amateur : le corsage

Bon, j'ai promis mais rien n'est montré encore. Pour information, la robe est finie et a fait forte impression lors de mon cours d'escrime et j'ai expérimenté le duel avec une robe longue : possible mais périlleux.

Voici donc les diverses étapes de la confection. Les couleurs ne sont pas très bien retransmises par les photos, enfin bref vous en penserez ce que vous voudrez.

Tout d'abord, j'ai commencé par le corsage avec pièce devant en tissu contrastant.

P3240070P3260073

La dite pièce contrastante et sa doublure et à droite, cette pièce piquée avec les deux pans de devant du corsage. Toutes les pièces sont doublées et j'ai utilisé la même toile de coton pour cette doublure, parce que bon.

P3270080P3310059

La base du corsage terminée avec les éléments de dos et la pose du biais sur l'encolure. Il y a deux pièces de patron qui forment le dos ce qui fait un corsage en deux fois trois pièces plus la pièce centrale. Par la suite, l'ayant fait trop ajusté, pour pouvoir être à l'aise avec la rapière, j'ai rajouté deux pans de 5cm pour élargir le dos. Le biais destiné à finir l'encolure joliment est piqué avec tous les défauts possibles de l'inexpérience soit des plis et des irrégularités mais si on sait pas on voit pas donc bon.

En bonus en fond d'image, ma cape médiévale en laine pure.

Plus tard, nous évoquerons les manches pour lesquelles j'ai du m'y reprendre à 4 fois pour chaque donc il y a fort à dire.

 

Posté par oubiscuette à 03:27 - Commentaires [1] - Permalien [#]

08 avril 2011

Couture en amateur: robe d'inspiration XVIIIe.

Je n'utilise plus franchement cet espace, n'est ce pas.

Donc, pour lui donner une fonction plus utilitaire et moins introspective, je vais tout simplement m'en servir pour - tenez-vous bien - faire le suivi de mon projet couture!

En effet, dans le cadre de mon intérêt pour la reconstitution historique, les robes de princesse et l'escrime artistique, je me suis lancée dans la couture d'une robe d'inspiration XVIIIe siècle.

Si elle est finie à temps, elle est destinée à être portée pour ma chorégraphie de fin de semestre en escrime artistique.

J'utilise le patron 7026 de Simplicity et suis équipée de la Janome Harmony 2039. Il s'agit de mon premier projet de couture et je ne possède aucune base technique dans ce domaine.

Posté par oubiscuette à 01:37 - Commentaires [1] - Permalien [#]

06 février 2011

La raison pour laquelle j'aime toujours autant Sum 41 aujourd'hui qu'à 16 ans.

A l'époque où j'habitais encore avec Juliette, je me souviens de cette discussion tardive, probablement au son de Debout sur le Zinc sur nos concerts rêvés, ceux auxquels nous voudrions assister, artistes toujours de ce monde ou non. Je ne me souviens plus de sa réponse mais je me souviens de la mienne qui incluait les Sum 41 avec Dave qui avait déjà quitté le groupe à l'époque.
Dave n'est pas revenu mais j'ai vu les Sum déjà deux fois en live et je ne compte pas m'arrêter là, dès lors que l'occasion se présentera. Je trouve que c'est fantastique d'habiter cette ville où il se passe tant de choses et où il m'a été possible de réaliser ce souhait à deux reprises.
Et bien que l'émotion incontrôlable de la première fois se soit dissipée, c'est toujours un grand bonheur de sauter en levant les bras tout en s'égosillant au son de ces chansons qui ont marqué mes années lycée. Les souvenirs de ces répétitions de garage à l'époque des Red Monkeys. Je peux à nouveau entendre Pieces. Et les voyages en car à écouteurs partagés, et les pauses de midi, et les mercredis après-midi, toujours marqués par le son des Sum 41. Alors ces chansons que je connais par cœur sans les avoir entendues depuis des années et qui reviennent au moment venu comme si je les avais toujours connues, ça n'a rien d'étonnant puisque j'en vivais littéralement à cette époque. Le premier morceau que j'ai tenté d'apprendre seule à la guitare était We're all to blame.

Les Sum 41 ont permis mon retour à la musique alors que j'étais sous le coup d'une overdose de formation classique. Et rien que pour ça, au vu de mon l'orientation que je vais donner à ma vie, je ne peux que continuer à les aduler.

Posté par oubiscuette à 02:13 - Commentaires [1] - Permalien [#]


31 août 2010

Retour éclair. ->[]

Pour les quelques visiteurs restants passant parfois par ici, je m'excuse de la rareté (euphémisme!) des mises à jour.
Manque de motivation, comme c'est souvent le cas.

Histoire de remettre à jour ma situation, j'ai l'honneur de vous annoncer ma réussite au deuxième semestre de ma première année de musicologie à Paris IV - La Sorbonne. J'entre donc en deuxième année à la rentrée, c'est pas formidable?
Mes projets professionnels finissent tant bien que mal par s'éclaircir, ce qui est plutôt encourageant.

Pour le reste, McDo continue à payer mon loyer, et je vais bien.

Posté par oubiscuette à 23:15 - Commentaires [2] - Permalien [#]

23 février 2010

Pour info, je rentre la première semaine de mars, et puis aussi j'ai eu mon premier semestre!

Posté par oubiscuette à 00:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 janvier 2010

Rusted from the rain...Rusted from the rain.

J'ai remis ça, pour la deuxième fois. Billy Talent en live!
J'ai galéré pour avoir ma soirée au boulot, et j'ai pu me rendre au Bataclan, pour la deuxième fois également, la première ayant été pour Paramore.
Ces types sont mes idoles.
Une première partie franchement bof néanmoins, mais déjà celles du Trabendo ne m'avaient pas retournée. Anyway.
Une set-list tirée du nouvel album, malgré l'absence de mes préférées de ce dernier, on ne peut pas tout avoir. Pas mal venant de II aussi, là où se trouvent le plus de mes lacunes de lyrics. Donc, on compense en écoutant les 1200 autres gens, environ, peut-être moins, peut-être plus.
Le pauvre Ben qui est apparemment allé vomir ou un autre truc pas bien  folichon au milieu de Devil on my Shoulder, obligeant les trois autres à improviser un solo de guitare de Ian, sur la ligne de basse obstinée de Jon. Retour de Ben nous expliquant avec grande délicatesse, sons à l'appui, que bon, ça allait pas, mais qu'il a bien mieux à faire que vomir là maintenant, et de reprendre la chanson avec sa voix magnifique un "I got the devil on my shoulder" tout doux, nous faisant vraiment comprendre que quand il ne crie pas, il a quand même une voix exceptionnelle. <3
Et l'apothéose du final avec Fallen Leaves et Red Flag. Comme la dernière fois, j'ai réussi à m'approcher de la scène pour Fallen Leaves, sauf que là, j'ai un peu plus failli mourir. Troisième rang, agglutinés contre les autres déjà collés aux barrières, et derrière, joyeusement, des grands types se balancent les uns contre les autres comme s'ils voulaient se tuer. Apparemment, certains voulaient me tuer moi aussi, mais j'ai réussi à défendre ma peau courageusement.
Et outre ces trois minutes passées à prier Ben qu'il vienne à mon secours s'il m'arrivait malheur, j'ai sautillé tranquillement en criant et en levant les bras, en  balançant mes cris suraigus comme je les déteste venant des autres.
J'ai complété ma panoplie de groupie avec l'acquisition du sac en toile avec d'un côté "BILLY TALENT" et l'oiseau symbole et de l'autre, tenez-vous bien, la liste du European Tour 2010. : ))

Mes regrets? Après avoir vécu l'intimité du Trabendo, j'ai trouvé le Bataclan bien trop grand. Un public par conséquent moins en cohésion, l'avant qui saute à s'en déboiter les épaules, et l'arrière qui croise les bras en secouant un peu la tête. Se qui s'en ressent quand il s'agit de hurler les paroles au brusque silence de Ben.
Mais la conclusion est tout de même élogieuse au final, parce que c'est un groupe de live qui déchire, et qu'à nouveau, quand l'occasion se présentera, je retournerai les voir sur scène.

Et pour vous rendre compte de ce que vous avez raté - haha -  voici une photo vraiment très moche du set.

Image227

Set list : Devil in a midnight mass, Surrender, Rusted from the Rain, Veronika, This suffering, The dead can't testify, Try honesty, Diamond on a landmine, Turn your back, The ex, This is how it goes, Devil on my shoulder, Fallen Leaves, Red flag.

Posté par oubiscuette à 01:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 janvier 2010

Ce soir, c'est la première nuit que passe mon voisin chez lui après trois mois de travaux infernaux.
Demain, je passe ma dernière épreuve de partiels, à savoir mon oral de solfège. En espérant valider mon premier semestre avec une moyenne honorable, pour contenter mon ego.
Et mercredi, je vais voir pour la deuxième fois Billy Talent en concert!

Posté par oubiscuette à 00:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 janvier 2010

Bon, comme je n'ai plus tellement la motivation actuellement pour mettre à jour, on va dire que je met l'endroit en pause à partir de maintenant pour une durée indéterminée.
Néanmoins je souhaite une bonne année aux quelques passants.

Posté par oubiscuette à 02:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]